4. LA RUE DES GRENOUILLES

 
         Le nom de cette rue, aujourd’hui sans issue, provient des batraciens qui peuplaient la mare située tout au bout, et/ou le bief du moulin.
 
         Le bâtiment situé sur la droite comprend 2 corps :
         - La partie en pierres et briques était la « vinée » de la ferme du château, c’est là que l’on  faisait et stockait le vin. 
          - La partie en pierres était « l’enfermerie », c’est-à-dire l’endroit où l’on enfermait les éventuels prisonniers de passage. Elle fut modifiée depuis et devint la propriété de Me Ribière, notaire.
 
        La grande bâtisse entourée de hauts murs formant l’angle des 2 rues à votre droite appartenait à un artiste peintre parisien, Antoine Rose Dumay. La commune en fit la location en 1856 pour y installer provisoirement l’école des filles en attendant la fin de la construction de celle qui est située 27 Grande Rue. Les institutrices logeaient à l’étage.