3. LES JARDINS DE CHAMPLAY

 

     Nous sommes sur la D 31 qui monte en direction de Neuilly. A nos pieds, à l’est, se poursuit la zone marécageuse, aujourd’hui aménagée en jardin maraîcher. Sur notre droite, vers le sud, on voit nettement les maisons du Bourg au sommet d’une petite falaise, formant comme des remparts. On est sur le support calcaire.

     Au cœur des jardins actuels, au milieu du Moyen Age, se trouvait la motte féodale, c’est à dire la zone légèrement surélevée, formant un rectangle d’environ 70 m sur 100 m, entourée d’un marécage qui la protégeait, où logeait le Seigneur, dans une bâtisse en bois.

     Au XVIIème  siècle, le Bourg était entouré de murailles avec des tourelles de part en part, le long de la route de Neuilly. La zone marécageuse était devenue les jardins d’agrément du château, acquis par Alexandre Simon Bolé en 1663.